Alfredo Benoît MOLET

 
 

N°11
             
buesnos  aires       7    octobre   1916                    
   mon cher neveu                                                                              
     je n ai pas repondu immediatement a ta bonne lettre du 20  juillet recu fin aout  parce que j ai ete serieusement malade tous ces temps passes ta lettre timbree de guillaucourt sommes n a pas chose extraordinaire ete ouverte par la censure il est vrai que celle ci n aurait rien a y biffer les descriptions que tu me fais de l etat desvillages repris apres bombardement ne faie que confirmer ce que publient lestelegrammes des journaux d ici   j ai ecris jl y aquelque jours a francois repondant a une lettre de lui ou il me demontre la meme anxiete de voir se terminer cette guerre epouvantable je ne te ferai pas sur la situation des commentaires qui ne serait plus d actualite lorsque tu recevras la presente cependant je note que si bien nous n avons repris ni peronne ni bapaume comme je t en manifestais l espoir dans ma derniere nous nous sommes empares  en union de nos allier les anglais d une quantite de village et de forteresses tels que tiepval guillaucourt morval et surtout combles et puis bouchavesnes eaucourt l abbaye etc tous les telegrammes concordent d ailleurs a representer lesallies comme dominant nettement les boches sur tout les fronts la guerre durera encore assez lontemps peut etre maisil ne fait plus aucun doute que    oui on les auras    ici la crise continue causee en grande partie par la guerre d europe mais aussi par le manque d initiative du gouvernement dont le chef actuel  dr plaza finit son mandat le 12 on espere beaucoup un nouveau president elu m irigoyen  qui serait dit on un homme tout a fait a la hauteur profondement honnete tres simple et vrai republicain le pays qui quoique riche en produits du sol se morrfond dans un abattement immotive n a besoin que d etre un peu guide et aide par une administration honnete et alerte pour reprendre la suite de ses brillants progres nous en avons a peu pres tous le plus pressentbesoin  j espere que tu m auras ecrit et que je ne tarderai pas a recevoir tesbonnes nouvelles dont je suis anxieux comme tu peux le penser    et dans l attente de te lire je te reitere mes sentiments les plus affectueux et cordiaux me repetant ton oncle affectueux        
     A.MOLET
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement