Alfredo Benoît MOLET

 
 
 
 Les principales dates de l'histoire argentine

1516

Les Espagnols se manifestent pour la première fois, à la suite des Portugais, dans le Rio de le Plata.

 

1517

Ferdinand de Magellan, parcourt les côtes dePatagonie et découvre le détroit qui porte aujourd'hui son nom.

1536

Pedro de Mendoza fonde la première ville deBuenos Aires. 
 

entre 1573 et 1580
Les colons espagnols commencent à arriver.
Juan de Garay prit le pari de reconstruire Buenos Aires, précédemment abandonnée après une attaque indienne.


entre 1553 et 1593

Fondation des villes suivantes : Santiago del Estero en 1553, Mendoza en 1561,San Juan en 1562, San Miguel del Tucuman en 1565, Cordoba en 1573,Salta en 1582, Corientes en 1588, Rioja en 1591 etSan Salvador de Jujuy en 1593.

de la fin du 17éme siècle
et tout au long 
du 18 éme
Conflits incessants entre l'Espagne et le Portugal.

1726
Pour éviter la consolidation de la présence portugaise sur la rive nord, les Espagnols fondent Montevideo (actuel Uruguay), qui prospéra et rivalisa bientôt avec Buenos Aires.
 
1627
Il faudra dix années aux Espagnols pour vaincre la révolte des Diaguitas dans les vallées sub-andines.
 
1685
Une nouvelle révolte dans les vallées calchaquis se développe. Les Espagnols mettent plusieurs années à reprendre le contrôle des vallées.
 
1750 à 1756
Les Guaranis se révoltent car ils n'acceptent pas le nouveau partage instauré par le traité de 1750 entre l'Espagne et le Portugal.
 
1766
Les Jésuites sont expulsés du Rio de la Plata et du Paraguay, la République théocratique Guarani est définitivement condamnée.

moitié du 18 éme
Buenos Aires commençe à s'affirmer comme principal centre urbain.
 
1er août 1766
Le roi d'Espagne crée le Vice Royaume de la Plata. Ce territoire immense va bien au delà de l'actuelle Argentine, puisqu'il englobe les deux tiers de la future Bolivie, le Nord du Chili, le Paraguay et l'Uruguay.
Buenos Aires qui est autorisé à commercer avec le Pérou, le Chili et l'Espagne, prend un nouveau départ.

 
1782
Création de huit " intendances ", elle tempère l'autorité du vice-roi Vertiz, elles favorisent le développement.
 
24 juin 1806
Le général anglais Beresford débarque à Buenos Aires à la tête de 1500 hommes.
Les troupes légalistes espagnoles commandées par le Français de Liniers obligent le Général Beresford à capituler.

 
juin 1807
Les Anglais tentent une nouvelle offensive contre Buenos Aires, les troupes de Liniers obtiennent une nouvelle victoire.
Le 25 mai 1810
Fin de la suprématie des Espagnols 1er proclamation d'indépendance à Buenos Aires.
 
9 juillet 1826
Réaffirmation de l'indépendance par l'assemblée deTucuman. 

1820
Les Portugais annexent la " banda oriental ", le brésil, indépendant depuis 1822, conserve ce territoire la guerre avec le Brésil devient inévitable.

1820 - 1826
Bernardino Rivadavia anime à Buenos Aires un gouvernement éclairé et progressiste.
 
août 1828
Les Argentins acceptent l'indépendance de l'Uruguay.
 
4 mars 1826
Buenos Aires devint capitale officielle du pays.
Durant une quinzaine d'année éclatent de graves conflits, entre Buenos Aires ouverte aux idées nouvelles et entre les provinces de l'intérieur du pays aux idées conservatrices.

 
de 1835 à 1852
Juan manuel de Rosas impose son hégémonie et un régime autoritaire sur le pays.
 
9 juillet 1853
La constitution argentine est adoptée par toutes les provinces à l'exclusion de Buenos Aires.
 
1859
Guerre entre Buenos Aires et les autres états de la Confédération.
 
nov. 1859
Buenos Aires se déclare enfin partie intégrante de la Confédération.

 
La conquête de nouveaux espaces passait par la domination définitive sur les Indiens Pampas qui prit fréquemment l'allure d'un génocide.
1865- 1870
La guerre de la triple Alliance Brésil-Argentine-Uruguay, contre le général Francisco Solano Lopez permet, à l'issue d'un conflit qui extermina 80% de la population du Paraguay, la définition des frontières définitives dabs le Nord-Est.

1862
Mise en place la politique d'immigration européenne qui entraîne un flux important de migrants, originaires surtout de l'Italie et de l'Espagne.
 
1880 à 1900
Le mouvement migratoire s'accélère. Deux millions d'immigrés viennent surtout des régions pauvres de l'Europe du Sud et de l'Europe Centrale.
1900 à 1910
Deux nouveaux millions d'immigrants arrivent. La population passe à 8 millions.
1914
Buenos Aires dépasse déjà les 1.500.000 habitants.

1914
Le vote obligatoire à bulletin secret est décrété.

1916
Le candidat radical Hipolito Irigoyen triompha sans contestation. 
Des hommes nouveaux venus des classes moyennes arrivent au pouvoir, ils sont pour la plupart issus de l'immigration, mais ils ne parviennent pas à réformer suffisamment le pays.

1928
H. Irigoyen est réélu pour une seconde présidence.

1930
Le général José F. Uriburu renverse H. Irigoyen en septembre, il ouvre ainsi la voie à une période de démocratie sous tutelle militaire qui allait durer plus de cinquante ans.
 
janvier 1944
L'Argentine neutre durant les ¾ de la durée de la seconde guerre mondiale déclare la guerre à l'Allemagne et au Japon. 

1946
La majorité absolue de 55% des suffrages aux élections donne le pouvoir à Juan Domingo Peron.
 
1947
Le droit de vote accordé aux femmes. 
 
1949
Réforme constitutionnelle.

1952
Peron est réélu à la présidence de l'Argentine.

1952
Décès d' Evita Peron qui joua un rôle prépondérant aux cotés de son mari.
 
1955
C'est la crise économique, le régime péroniste ne peut plus soutenir financièrement l'état providence.

septembre 1955
Les opposants au sein de l'armée le contraignent à se démettre et à s'exiler au Paraguay, à la suite d'un coup d'état militaire.
 
avril 1973
Peron revenu de son exil en Espagne est réélu.
 
1930 à 1983
Les présidences militaires se succèdent, sur seize présidents, onze sont des militaires.
 
1976 à 1983
Arrestations, tortures, assassinats, disparitions par milliers sont les symptomes de la dictature militaire, de Videla, Viola et Galtieri.

1982
Guerre des Malouines entre l'Argentine et le Royaume-Uni. 

octobre 1983 Retour à la démocratie, suite à la victoire du candidat radical (UCR) Raul Alfonsin.

Mai 1989 Carlos Menen est élu à la présidence de la république.

1991 L'Argentine engendre avec le Brésil le Paraguay et l'Uruguay le Mercosur, marché commun du sud (depuis le Chili a rejoint cette association) 

1995 Réélection de Carlos Menen à la présidence. 

1999 Fernando De la Rua est élu président de la république avec 48,5 % des voix. Échec des péronistes. 

2001 Grave crise économique, le pays est à genoux.

2007 Cristina Kirchner devient la première femme élue à la présidence de l' Argentine, elle succéde ainsi à son mari, le président Nestor Kirchner, au pouvoir depuis 2003.



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement